Principaux risques

La commune est concernée par plusieurs risques naturels et technologiques. Certains font l’objet de plans de prévention. Consultez la liste des risques recensés sur la commune et les règles qui s’y rapportent.

La commune de Chaponost est concernée par :

Le Plan de Prévention des Risques Naturels inondation de l’Yzeron

Le Plan de Prévention des Risques Naturels inondation de l’Yzeron  a été approuvé le 22/10/2013.

En savoir plus

Le Plan de Prévention des Risques Naturels inondation du Garon

Le Plan de Prévention des Risques Naturels inondation du Garon a été approuvé le 11 juin 2015.

En savoir plus

Le Plan de Prévention des Risques Technologiques lié à l’entreprise ADG située sur Saint Genis Laval

Le Plan de Prévention des Risques Technologiques lié à l’entreprise ADG située sur Saint Genis Laval a été approuvé le 12 décembre 2014.

En savoir plus

Zone de sismicité

La carte du zonage sismique français divise le territoire national en cinq zones de sismicité en fonction de la probabilité d’occurrence des séismes.

La commune de Chaponost est en zone de sismicité faible (zone 2).

En savoir plus

Risque géologique

L’étude intitulée « Instabilités et aptitudes à l’aménagement sur le département du Rhône » menée par CETE, la DDE et le Conseil Général du Rhône et réalisée en décembre 1989, montre que la vallée du Garon est concernée par des secteurs à risque faible.

Dans ces secteurs, le Plan Local d'Urbanisme interdit tous types de constructions ainsi que le changement de destination des bâtiments existants afin de ne pas rendre possible l’installation de ménages supplémentaires dans une zone à risque.

En savoir plus

Retrait gonflement des sols argileux

Les phénomènes de retrait-gonflement des sols argileux sont dus pour l’essentiel à des variations de volume des formations argileuses sous l’effet de l’évolution de leur teneur en eau. Ces variations de volume se traduisent par des mouvements différentiels de terrain et se manifestent par des désordres affectant principalement le bâti individuel.

En France métropolitaine, ces phénomènes, mis en évidence à l’occasion de la sécheresse de l’été 1976, ont pris une réelle ampleur lors des périodes sèches des années 1989-91 et 1996-97, puis plus récemment au cours de l’été 2003.

Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières a réalisé une carte d’aléa retrait-gonflement dans le but de définir les zones les plus exposées au phénomène.

Les zones concernées par ce phénomène, mêmes soumises à un aléa élevé, demeurent potentiellement constructibles. Cependant, certaines précautions doivent être prises pour permettre de réduire la vulnérabilité des constructions. Ce sont pour l’essentiel des règles de bon sens dont la mise en œuvre permet de réduire considérablement les désordres causés au bâti.

Téléchargez la carte retrait-gonflement des sols argileux dans le Rhône

Téléchargez le guide retrait-gonflement des argiles        

En savoir plus

 

 

Informations annexes au site