Campagne de restauration 2016

2016 a été marquée par des actions fortes pour valoriser et restaurer l’aqueduc. Le bilan de cette mobilisation est très positif.

6 arches restaurées en 2016

Un diagnostic réalisé par un architecte des monuments historiques a montré que le monument était en danger du fait des ravages du temps, mais aussi de l’homme et de campagnes de restauration anciennes inadaptées.

Des travaux de restauration ont été entrepris au printemps 2016 sur 6 arches au niveau du croisement entre l’avenue de Verdun et la Vieille route, dans la continuité des arches restaurées en 2009/2010.

Ces 6 arches présentaient des désordres structurels importants.

Les travaux ont porté sur la consolidation des structures existantes par l’apport de matériaux et la pose de mortier de chaux, la restitution de la base des piles des arches afin de protéger les vestiges antiques de l’érosion et la réalisation de patines afin d’atténuer les contrastes entre les parties anciennes et les parties restaurées.

 

 

Coût des travaux et financements

Montant estimatif des travaux :

143 825 €

Financements

Outre les subventions accordées par l’Etat, la commune a lancé une campagne de souscription publique.
Le 17 décembre 2015, sous la présidence d’honneur de Christophe Guilloteau, Député du Rhône et Président du Département du Rhône, une convention de partenariat a été signée entre la ville et la Fondation du Patrimoine.

Signature de la convention entre la commune de Chaponost et la Fondation du Patrimoine - 17 décembre 2015

Le bilan de cette campagne de restauration est plus que positif, grâce à l’engouement de nombreux chaponois, entreprises ou associations :

  • 57 000 € attribués par la DRAC
  • 40 109 € récoltés grâce à la générosité de 154 donateurs chaponois et de toute la France (particuliers et entreprises)
  • 15 000 € reçus de la Fondation pour les Monuments Historiques dans le cadre d’un appel à projet « Restauration »
  • 6 000 € versés par le Syndicat Intercommunal de l’aqueduc du Gier
  • 5 000 € octroyés grâce à la participation de la Fondation du Patrimoine