cadre de vie

Chenilles processionnaires : c'est le moment d'agir

Cette année, les chenilles processionnaires ont massivement envahit nos pins et autres résineux.
Ces insectes constituent un grave danger pour les humains (surtout les enfants), mais aussi les animaux domestiques (notamment les chiens et chats).
Les nids doivent impérativement être détruits d'ici fin février.
Retrouvez tous les conseils pratiques pour adopter les bons réflexes.

Durant la période hivernale, les chenilles sont au repos. Elles attendent le réchauffement printanier pour sortir et redescendre en procession le long du tronc, pour chercher à s'enterrer. C'est avant cette descente qu'il est nécessaire d'intervenir.

  • La technique appropriée en cette période est celle de l'échenillage. (à compter de novembre et jusqu'à fin février). Couper les extrémités des branches sur lesquelles se trouvent les nids, puis les brûler. Cette étape est nécessaire. Dans le cas contraire, les chenilles s'échapperont. Pensez à vous protéger avec un masque respiratoire et une protection oculaire. Pour cette opération, vous pouvez utiliser un échenilloir, voire une scie d'arboriculteur, ou faire appel à une entreprise spécialisée, notamment si les nids sont difficiles d'accès.

Période conseillée : dès maintenant et jusqu'à fin février au plus tard. Passé cette date, selon les températures, le processus de réveil et de descente des chenilles risque de s'amorcer.

 

ATTENTION !

Ne prenez pas de risques inutiles. 
Faites appel à des professionnels. 
Toucher un nid même vide est dangereux car il contient des soies urticantes ! 
N’écrasez pas les chenilles au sol car même mortes elles continueront à libérer des poils urticants dans l’air.


Remarque : les frais d’entretien des arbres sont à la charge du locataire (Cf. Décret n°87-712 du 26 août 1987 pris en application de l'article 7 de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986 tendant à favoriser l'investissement locatif, l'accession à la propriété de logements sociaux et le développement de l'offre foncière et relatif aux réparations locatives).

En savoir +