Développement durable

Cet été, je jardine écEAUnome !

Arroser efficacement et raisonnablement en été, c’est possible ! Le Sagyrc (Syndicat du bassin versant de l'Yzeron) vous propose petits gestes et astuces pour ne pas gaspiller l’eau et préserver la santé de nos rivières !

Arroser efficacement et raisonnablement en été, c’est possible ! Des petits gestes peuvent vous permettre de grandes économies. Découvrez les petites astuces pour ne pas gaspiller l’eau et préserver la santé de nos rivières !

Les bons plans pour jardiner écEAUnome !

Que vous puisiez l’eau directement dans la rivière ou la nappe ou que vous utilisiez l’eau potable pour arroser, la bonne attitude est d’économiser. Vous avez tout à y gagner, notre environnement aussi !

Voici quelques astuces à appliquer : 

J'arrose moins et mieux

  • J'utilise un arrosoir qui permet d'apporter de l'eau au pied de mes plantes.
  • J'arrose au bon moment : tôt le matin ou tard le soir. J'évite ainsi l'évaporation de l'eau. Saviez-vous que sous la chaleur, 60% de l'eau s'évapore avant même d'avoir été absorbée par les plantes?
  • J'adapte mon arrosage au type du sol et aux besoins des plantes.
  • Je laisse pousser ma pelouse en plein été pour éviter l'évapotranspiration et l'effet paillasson.
  • Je fais de l'ombre aux semis et jeunes plantes.

J'arrose avec la pluie 

  • Je récupère l'eau de pluie pour arroser mon jardin. La pluie est une réserve d'eau gratuite et réutilisable.

Je bine et je paille

  • J'entoure mes plantes d'un paillis qui permet de maintenir le sol humide et d'arroser moins souvent. Bon à savoir : je peux utiliser des paillis à base de tontes de gazon sèches l'été ou de broyat de déchets verts et de branchages.
  • Je bine le sol. J'aide ainsi l'eau d'arrosage à pénétrer dans le sol et je limite son évaporation.

Je choisis mes plantes 

  • Je privilégie les cactus et vivaces, comme l'aloé, l'agave ou l'armoise qui sont capables de stocker l'eau et ne nécessitent aucun arrosage.
  • Pour les fleurs, je m'oriente vers l'iris, le géranium, l'hellébore ou l'orchidée qui supportent très bien les fortes chaleurs, sans avoir besoin d'une grande quantité d'eau.
  • Je laisse pousser mon gazon : il résistera mieux à la sécheresse.
  • Je peux aussi transformer un coin de pelouse en prairie naturelle qui ne nécessite pas d'arrosage et qui servira de gîte à de nombreux papillons, insectes et petits animaux utiles.

 

 Toutes les infos et astuces sur le site du bassin versant de l'Yzeron